Notre-Dame-de-Vie

La chapelle des célébrités

La chapelle

Jouxtant le Mas Notre-Dame de Vie, dernière résidence du Maître Picasso, la chapelle Notre-Dame-de-Vie trône au milieu d’une allée de hauts cyprès florentins dans une atmosphère toscane et sereine. Au loin, perchée sur son piton, on aperçoit la silhouette du vieux village de Mougins se découper dans le ciel…
Il en est ainsi depuis le XIIe siècle, époque à laquelle fut édifiée la chapelle avant d’être reconstruite et légèrement agrandie en 1654. Inscrite au registre des monuments historiques depuis 1927, sa dernière réfection date de 2012, lorsque le site a été restauré par la Ville de Mougins, grâce au soutien de la DRAC PACA, de la Région PACA, du Conseil Général 06 et de nombreux donateurs ayant participé à la souscription publique avec la Fondation du Patrimoine.

Basé sur un plan rectangulaire avec une nef constituée d’un vaisseau principal augmenté d’un vaisseau secondaire, l’édifice accroche le regard dès l’extérieur par son porche en colonnade paré de couleurs ocre et sable. À l’intérieur, les murs sont recouverts d’ex-voto.
On remarque notamment celui des Pénitents blancs qui représente le pèlerinage exceptionnel des Pénitents blancs de la chapelle Saint-Michel de Grasse vers Notre-Dame de Vie en 1755 à l’occasion d’un vœu.

Un sanctuaire à répit

Jusqu’en 1730, le site fut un sanctuaire dit « à répit » où les familles venaient de toute la région pour y faire baptiser les enfants mort-nés. Les Guinness, anciens propriétaires du Mas Notre-Dame-De-Vie et du cimetière de l’ermitage, firent transférer sous une même dalle les restes des petits corps sous la protection d’une Vierge à l’Enfant, avec l’épitaphe : « Ici reposent des petits innocents morts dès leur naissance. R.I.P ».
Jusque dans les années 1970, une procession célébrant Sainte-Innocence, vierge martyre à Rimini en 390, et patronne de Mougins, se déroulait entre le village et la chapelle.

Des Guinness à Picasso

En 1961, Picasso, qui avait découvert Mougins en 1936, racheta le Mas Notre-Dame-de-Vie à la famille Guinness, pour l’offrir en cadeau de mariage à sa future épouse Jacqueline. Jusqu’à la fin de sa vie, cette demeure située en contrebas de la chapelle fut le théâtre de sa prolifique et ultime création. Il y poussa son dernier souffle le 8 avril 1973.
Mais il ne fut pas le seul illustre personnage à apprécier les lieux. Il se dit en effet au sujet de la chapelle que « le monde entier est venu l’admirer » : des musiciens Mstislav Rostropovitch et Arthur Rubinstein à Charlie Chaplin, en passant par Jean Cocteau ou Winston Churchill.

Le jardin et le tombeau

Le jardin de la chapelle abrite un tombeau monumental construit en 1931 pour la famille Guiness. C’est ici qu’a été inhumée Bridget, épouse de Benjamin Seymour Guinness, décédée dans sa résidence voisine, le mas Notre-Dame-de-Vie, avant que celui-ci n’appartienne à Pablo Picasso.

Les trésors de l’ermitage

L’ermitage aurait été construit vers 1613. Il abrite aujourd’hui un espace muséographique : « Le Trésor de Notre-Dame-de-Vie » qui retrace l’histoire singulière de la chapelle. Les 1er et 2e étages présentent une collection de photographies de Picasso prises à Notre-Dame-de-Vie par son ami et photographe renommé, Lucien Clergue. Photographies prêtées par le Musée d’Art Classique de Mougins.

p
Informations

+33 (0)4 92 92 14 00
Ouvert toute l’année en fonction des périodes :

  • Tous les jours de juillet et août de 10h à 12h30 – 14h à 19h
  • Tous les week-ends de mai, juin et septembre de 10h à 12h30 – 14h à 19h
  • Tous les dimanches d’octobre à avril de 10h à 16h

Entrée libre
501-869 chemin de la Chapelle
Accessible aux PMR

Partagez